Appel aux dons de mai - Une offre de cours intéressante et instruc-tive

Apprendre quelque chose de nouveau, améliorer une technique, encourager l'autonomie et s'amuser.

Urs Mathys avait appris à lire le braille étant enfant. Par la suite, il n’en a toutefois jamais vraiment eu besoin. Cela pourrait changer, et Urs Mathys doit donc le réapprendre. «C’est peut-être dû à mes difficultés au début de mon internat à l’école pour aveugles», dit-il.

Urs Mathys, qui souffre d’une cataracte congénitale, avait été opéré à l’époque. L’intervention lui a offert une « vision résiduelle», et il a ainsi pu lire seul, à l’école et dans l’exercice de son métier, des documents imprimés et des textes à l’écran grâce à des dispositifs techniques.

Âgé de 59 ans, Urs Mathys voit encore assez pour déchiffrer des messages sur son portable grâce à une police fortement agrandie. Il souhaite malgré tout se préparer à l’éventualité d’une dégradation de sa vue liée à l’âge. Il y tient, car il est très actif et sportif. Pour lui, la vie se conjugue avec voyages, randonnées et ski. Pour y parvenir, Urs Mathys compte aussi sur les offres de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA). Il a pour cela suivi un cours de braille de la FSA.

Les personnes aveugles savent pertinemment à quel point il est utile de savoir lire le braille. Pas seulement dans les livres mais aussi et surtout, par exemple, dans un ascenseur, à la gare et partout où les indications en braille les aident à s’en sortir seules.

L'offre de cours de la FSA est très variée – une des raisons qui fait que de nombreuses personnes aveugles et malvoyantes y participent. Toutes les offres sont dirigées par des professionnels compétents qui ont été spécialement formés pour pouvoir organiser des cours avec des personnes aveugles et malvoyantes.

Un grand merci pour avoir pensé à vos semblables.

Informations
Philipp Thommen, Responsable Membres et formation
philipp.thommen@sbv-fsa.ch, 031 390 88 07